Vivre en ville

Le rôle de la localisation – Par leur localisation, les activités dessinent la structure de la ville et déterminent les pratiques et les modes de vie. Elles influencent notamment l’animation des milieux de vie, la mobilité et les coûts de desserte en services publics.

La localisation des activités a des impacts directs et de long terme sur la forme urbaine, sur la vitalité économique, sur la qualité des milieux de vie, sur les déplacements ou encore sur les modes de vie. Les activités constituent les destinations de la très grande majorité des déplacements. Une approche stratégique de la localisation apparaît comme un préalable au succès de mesures à prendre pour aboutir à une collectivité viable, notamment :

  • la consolidation de la ville et l’efficacité urbaine;
  • le virage vers la mobilité durable;
  • la vitalité urbaine et l’attractivité du territoire;
  • la saine gestion des finances publiques.

Principes de localisation – Une localisation stratégique est nécessairement une solution gagnant-gagnant pour la collectivité, pour l’activité et pour les citoyens. Une collectivité qui encadre les choix de localisation le fait selon les principes suivants :

  • Favoriser les synergies économiques et urbaines: les activités exercent un effet d’entraînement les unes sur les autres, que l’on optimise en les concentrant et en favorisant une mixité d’usages et d’activités. En suscitant des synergies économiques et urbaines, elles ont le pouvoir d’activer l’effet structurant des centralités.
  • Garantir l’accessibilité pour tous et à moindre coût: les destinations de proximité se répartissent au cœur des milieux de vie, en privilégiant un accès à pied; les destinations structurantes se localisent dans le centre-ville, et d’éventuels centres secondaires, pour valoriser une accessibilité en transport collectif mais aussi à pied.
  • Susciter une expérience urbaine stimulante: Les activités contribuent à toutes les échelles à l’animation, à la convivialité et à la qualité des milieux de vie. Elles favorisent le sentiment d’appartenance.
  • Optimiser les infrastructures et les services publics existants: Dans une perspective de bonne gestion des finances publiques, les activités choisissent des secteurs déjà desservis et susceptibles de répondre à leurs besoins.

Dossier complet : Collectivités viables

%d blogueurs aiment cette page :